Partenaire des Banques populaires

Vous allez accéder aux réponses complètes du questionnaire VALENTIN concernant une entreprise réelle, avec l’estimation finale faite par le modèle.

Nous avons choisi volontairement un exemple représentatif, par sa taille , du tissu de nos PME.

Il s’agit d’une petite entreprise industrielle de mécanique, créée il y a un demi-siècle , développant un chiffre d’affaires de plus de 2 millions € et comprenant une vingtaine de personnes salariés.

Elle s’est spécialisée dans la fabrication d’ensembles mécaniques, de machines spéciales avec une spécialisation dans l’usinage de pièces.

ÉTAPE 1: LES CLEFS PRINCIPALES DE L’ACTIVITÉ

A quel secteur d'activité principal appartient l’entreprise ? Services aux particuliers
Quel est le code APE à 4 chiffres (NAF) ? 2815
En clair, quel est le métier précis ? Usinage mécano-soudure
Quel est l’effectif salarié de l’entreprise ? 20
Quel est le numéro du département du siège social de l’entreprise ? 78
Quelle est l’année de création de l’entreprise ? 1968
Quel est le chiffre d'affaires hors taxes et en milliers d'euros de l’entreprise ? 2200K€
Quelle est le résultat d’exploitation moyen (« normatif ») de l’entreprise ? 150K€
Quel est son résultat net moyen après IS ? 130K€
Quels sont les amortissements moyens pratiqués par an ? 50K€
Quelle est la capacité d’autofinancement moyenne ?

La capacité d'autofinancement est égale à la somme du bénéfice net moyen après impôts, et des amortissements moyens, sachant que le bénéfice net peut être "corrigé" de façon à tenir compte d'éléments exceptionnels, ou bien de charges qui ne correspondent pas à une exploitation "normale" (par exemple sur-salaire du ou des dirigeants).
Par "moyen" on entend le chiffre qui correspond le mieux aux espérance de gain de l'entreprise, conforme à ses performances passées, indépendamment des aléas conjoncturels ou exceptionnels, et compte non tenu de l'impact ultérieur des changements mis en oeuvre par un éventuel repreneur. Pour apprécier ce chiffre moyen il convient:
-Si les résultats sont relativement stables de faire une moyenne arithmérique des chiffres enregistrés sur les trois derniers exercices -Si les chiffres sont en forte croissance ou décroissance, il est préférable de privilégier les chiffres les plus récents et de prolonger la tendance observée si nécessaire.
180K€
Quelle est la situation nette (capitaux propres) de l’entreprise ?

La situation nette correspond aux capitaux propres inscrits au passif du dernier bilan dont il convient de déduire d'une part les dividendes qui vont être distribués, et, d'autre part la/les valeur(s) de fonds de commerce éventuellement portés en haut de l'actif du bilan. Il est également souhaitable de rajouter la part du bénéfice net de l'année en cours, constaté au moment de la cession, et qui restera attachée à l'entreprise.
Enfin, il peut être nécessaire de corriger au préalable certains postes d'actif ou de passif afin que la situation nette reflète la vraie valeur économique du "patrimoine" de l'entreprise.
660K€
Quel est le montant total de la trésorerie ? 90K€
Quel est le montant de la trésorerie placée ? 0K€
Quel est le montant de la trésorerie disponible ? 90K€
Quel est le montant total du bilan (total actif ou total passif) ? 1200K€

ÉTAPE 2: LA QUALITE DU FONDS DE COMMERCE DE L’ENTREPRISE

Le positionnement des produits sur leur marché

L’entreprise dispose-t-elle de marque(s) propre(s) ? Non
L’entreprise détient-elle des brevet (s), licence(s), droit(s) de distribution exclusif, une qualification ISO 9000 (si votre entreprise possède au moins un de ces critères, répondez « oui ») ? Oui
Le produit et le marché principal sur lequel opère l’entreprise correspondent-ils à ce qu'on appelle une « niche ? »
L'entreprise qui est sur une "niche" dispose d'un produit ou d'un service relativement unique (cad qui n'a pas d'équivalent à la concurrence), et qui s'adresse à un marché très étroit. Etre sur une niche procure donc un avantage, celui d'être à l'abri de la concurrence, mais aussi un inconvénient du fait de la petitesse de son marché.
Non
Quel est le degré de standardisation des produits ou services principaux vendus par l’entreprise ? Chaque client... fait l'objet d'un devis spécifique, même s'il intègre une structure de base commune
Comment peut-on situer la technicité (la complexité) des produits ou des services que l’entreprise commercialise ? Produit ou service...

Pour les entreprises qui fabriquent des produits industriels, la "compléxité" mesure le nombre et la difficulté des différentes étapes de transformations nécessaires pour passer de la matière première au produit final. Un produit peut donc être complexe sans être nécessairement "high-tech".
Pour les entreprises qui vendent du service, la "complexité" traduit le nombre et la difficulté des différents étapes du process qui conduisent jusqu'au client.
Attention : Ne pas confondre produit standard avec produit simple; par exemple une automobile est un produit très standard mais en même temps très complexe à fabriquer.
sans grande complexité
Quelle est la dépendance du client en cas de rupture de livraison ? Le client... peut attendre mais pas très longtemps
Quelle est la fréquence moyenne d’achat d’un client ? Plusieurs fois par mois
Quel est le budget moyen de communication de l’entreprise ? Moins de 5 % du CA
Quel est le type de réseau commercial de l’entreprise ? La force commerciale est intégrée, avec des vendeurs salariés
Le contact client se fait : En vente... En face à face avec toujours le même représentant pour le client
Comment peut-on apprécier le « savoir-faire » de l’entreprise ? Un savoir-faire...

Le "savoir-faire" global d'une entreprise exprime sa capacité à répondre de façon originale aux besoins de ses clients. Plus son savoir est fort, meilleur est sa position sur le marché.
« Normal », ni plus ni moins que la plupart des concurrents

Etape 3 : La valeur de la clientèle

Quel est le degré de concentration de la clientèle par rapport au chiffre d'affaires ? Il n’y a aucun client représentant individuellement plus de 30% du C.A.
Quel est le degré de fidélité des clients ? La très grande majorité des clients renouvellent leur commande
Quel est le nombre global de clients actifs ? De 10 à 100 clients
Quelle est l’élasticité prix ? Les clients ne partiront que pour une différence de prix d’au moins 10%
Quelle est la force d'attraction de la concurrence sur la clientèle ? L’entreprise perd autant de clients qu’elle en gagne à la concurrence
Le nombre de concurrents réguliers sur la zone de chalandise de l’entreprise : De 5 à 10
Les concurrents les plus gênants sont plutôt : Des entreprises de même taille
L’entreprise est-elle essentiellement un sous-traitant ?

Une entreprise "sous-traitante" est une entreprise dont la grande majorité des clients ne sont pas les utilisateurs finaux de ses produits ou service. Dans ce cas, l'entreprise est donc dépendante d'intermédiaures qui eux seul ont la relation directe avec la clientèle.
Non

Etape 4 : Le potentiel de développement de l’entreprise

Comment a évolué le chiffre d'affaires depuis 3 ans ? (% d'évolution du CA de l'année en cours par rapport à celui d'il y a 3 ans). Le CA a...
(% d'évolution du CA de l'année en cours par rapport à celui d'il y a 3 ans)
Globalement stagné
Quelle est aujourd’hui la zone géographique d’influence de l’entreprise ? La clientèle est...
Il ne faut pas confondre la zone d'influence de l'entreprise et celle de ses clients. Ce qui compte, c'est l'étendue de la zone ou sont effectivement utilisés vos produits et services.
Essentiellement régionale
Comment peut-on apprécier le potentiel de développement de l’entreprise ?Le potentiel de développement est...

Le "potentiel" exprime la capacité de votre entreprise à se développer dans les cinq prochaines années, soit parce qu'elle est déjà sur un trend de croissance qui va se poursuivre, soit parce qu'elle est sur le point de lancer des produits nouveaux qui vont changer son "allure" de progression, soiit parce qu'elle possède des sources réelles et inexploitées de développement qui pourraient être mises en oeuvre rapidement par un nouvel exploitant.
Moyen par rapport à la situation actuelle (5% à 10% par an)
Quelle est la tendance générale du marché sur lequel opère l’entreprise? Croissance lente
Quel est le type d'organisation dominant dans l'entreprise ?

Dans une PME, le potentiel de développement est aussi lié à la capacité de son organisation à pouvoir "bouger" Or, dans la pratique, on constate que plus une entreprise est décentralisée et riche en talents divers, et plus est elle capable de mobiliser rapidement son personnel autour d'un projet.
Autrement dit, plus une affaire est indépendante du savoir, du pouvoir, et de la présence d'un seul homme, meilleurs sont ses chances de croître. Cette question recoupe un aspect essentiel des PME (souvent leur point faible): le poids (l'intuitu personae) de son dirigeant.
Il existe une organisation par grande fonction mais le dirigeant prend toutes les décisions importantes et gère encore quelques gros comptes clients
Quel est le risque de fuite des hommes clés ? Il y a des hommes clés mais ils sont très attachés à l’entreprise
De façon générale, le personnel de l’entreprise est plutôt : Moyennement qualifié
Trouver, recruter, remplacer du personnel est-il ? Relativement facile
Dans l’ensemble, le climat social est plutôt : Excellent

LE RESULTAT

1. La valeur fonds de commerce de votre entreprise sur son marché


Note % des observations % cumulé des observations
0-2 3,8% 3,8%
2-4 5.7% 9,5%
4-6 11,4% 20,9%
6-8 15,2% 36,1%
8-10 13,9% 50,0%
10-12 17,1% 67,1%
12-14 16,4% 83,5%
14-16 9,5% 93,0%
16-18 4,5% 97,5%
18-20 2,5% 100%


2. L'ESTIMATION DU PRIX DE MARCHE DE VOTRE ENTREPRISE



700 K€ Prix moyen
de marché
830 K€
950 K€