Partenaire des Banques populaires

Questions fréquentes

Quelle différence faites-vous entre la valeur de l’entreprise et l’estimation VALENTIN® ?

La même différence qu’entre la valeur d’assurance d’un bijou et son prix réel de revente.
VALENTIN® vous donne une fourchette du prix de marché probable de l’entreprise.

Pourquoi ne retrouve-t-on pas les dettes dans les questions posées par VALENTIN® ?

En fait les dettes sont prises en compte indirectement dans la situation nette ( ou capitaux propres) qui est égale à la somme des actifs moins l’ensemble des dettes.

Sur quelle base théorique est établi VALENTIN® ?

VALENTIN® n’est pas un modèle théorique en soi . C’est un modèle statistique qui part de l’observation de centaines de cessions réelles pour définir les corrélations entre les variables mesurées et le prix de cession.
De cette observation découle la construction d’une équation qui calcule le prix de cession d’une entreprise en fonction de la valeur déclarée sur toutes les variables explicatives du modèle.
Retenez aussi que cette équation peut varier ( à la marge) au fur et à mesure qu’on rentre de nouvelles données de transactions d’entreprises.

VALENTIN® peut-il évaluer un commerce ?

VALENTIN® ne peut pas estimer de commerce exploité sous forme d’entreprise individuelle. Quand le commerce est exploité en Société, il n’y a pas de contre-indication théorique à utiliser VALENTIN® ; cependant sachez qu’il n’y a pas d’échantillon observé dans ce type d’activité et que donc la capacité prédictive du modèle est plus faible dans ce cas.

L’estimation que donne VALENTIN® de mon entreprise est très inférieure à celle que j’attendais . Est-ce possible ?

C’est possible pour de multiples raisons. Mais la plupart du temps, il y a trois explications principales à un tel décalage. Bien souvent ( pour ne pas dire très fréquemment) le chef d’entreprise surestime son entreprise sans doute par manque du recul nécessaire et parce qu’ il y a une charge véritablement affective dans le regard qu’on porte à « son » affaire.
Ensuite il se peut que votre entreprise, par des caractéristiques exceptionnelles et non mesurées par le modèle, sorte complètement de l’épure de l’appréhension d’une moyenne statistique ; vous faites alors partie des phénomènes « rares ». Enfin, je vous suggère de bien vérifier vos réponses, car très fréquemment des erreurs de saisie font « exploser » les compteurs.

Comment doit-on procéder si l’entreprise a une situation nette négative ? Même question pour le cash-flow ?

Vous avez dû remarquer que dans ce cas VALENTIN® bloquait la réponse et s’interrompait. Pourquoi ? Tout simplement parce que le modèle n’a pas observé d’échantillon suffisant d’entreprises en difficulté pour pouvoir en estimer une valeur globale fiable.
Dans ce cas il y a une solution tout de même. Vous déclarez la situation nette et le cash-flow ( s’il est négatif) à zéro et continuez le calcul jusqu’à son terme. Vous obtiendrez alors la valeur de fonds de commerce de l’entreprise. A vous ensuite d’arbitrer en fonction de l’opération que vous souhaitez réaliser.

Est-ce que VALENTIN® prend en compte la valeur de rendement de l’entreprise ?

VALENTIN® intègre dans ses calculs toutes les méthodes financières traditionnelles, en particulier la méthode patrimoniale, celle du rendement et celle fondée sur le chiffre d’affaires. Mais elle y « rajoute » aussi l’appréciation de la valeur « immatérielle » de l’entreprise.

Comment on calcule le résultat d’exploitation normatif ?

Un résultat « normatif » est d’abord un résultat non affecté par des événements exceptionnels (positifs ou négatifs), des événements qui n’ont aucune chance de se reproduire. C’est ensuite l’expression d’une tendance forte qu’on est à peu près certain de pouvoir atteindre.
La meilleure façon de calculer cette tendance est soit de faire une moyenne arithmétique des 3 dernières années avec si possible la prévision de l’année en cours, soit de faire une moyenne « pondérée » en donnant plus de poids aux années récentes. Mais prenons quelques exemples.
Si sur les 3 dernières années j’ai un REX égal à 100, 110, 85 et une prévision de 95, il saute aux yeux, sans faire de calcul, que le chiffre normatif est de l’ordre de 100. Si nous avons 120, 100, 90 et 80 , je serai plus enclin à retenir 80 car il se dégage une tendance baissière forte , à moins qu’il existe des raisons objectives de penser que cela va changer. Inversement si j’ai 85, 110, 130, 140, je retiendrai probablement 140.

J’ai démarré mon activité il y a un peu moins de deux ans , mon entreprise dispose d’un fort potentiel de développement mais je n’ai pas assez de capital pour le faire moi-même. Combien peut valoir ma société ?

VALENTIN® ne sait pas estimer les start-ups. D’une part parce que nous n’avons pas observé de cessions de telles entreprises ?
D’autre part parce que la valeur des start-ups est bien difficile à modéliser…

Que représente la fourchette d’estimation VALENTIN® ?

Quand VALENTIN® vous indique que votre entreprise a un prix de marché compris entre 85 et 115 , cela signifie statistiquement qu’il y a une probabilité supérieure à 90% que cette entreprise, si elle est mise sur le marché, aura un prix situé à l’intérieur de cet intervalle.

Nous sommes experts comptables et nous avons régulièrement des évaluations à faire .Peut-on avoir un pack permanent ?

Nous allons envisager prochainement un pack professionnel pour répondre à vos attentes. Mais ce pack aura cependant toujours une limite en nombre d’utilisations.